Latin - 3° et 4°

2e degré
Le cours de latin en 3° et 4° te propose de découvrir, édifier, structurer, développer ta pensée au travers de celle des grands esprits de l’Antiquité...

« Merci, mais ça veut dire quoi, ça ? »

L’objectif global du cours de latin, au-delà de l’étude de la langue latine, c’est que l'élève puisse s’épanouir à la lecture des textes latins, en s’essayant à l’analyse et à la traduction, en déchiffrant des messages qui datent de l’Antiquité, mais peuvent parfois finalement être tout à fait d’actualité.

Etudier les grands auteurs de l’Antiquité, ce n’est pas seulement faire de la grammaire... même s’il faut passer par là. C’est bien plus que cela. C’est se construire une image plus claire de l’horizon méditerranéen et de la magnifique Mare nostrum conquise au fil des siècles par les descendants de Romulus. Au cours de latin, on se plonge dans la réalité du monde antique et on découvre son histoire et son fonctionnement.

Nos fondements culturels découlent en effet de cette civilisation gréco- romaine dont Alexandre, Romulus, et César ne sont que quelques-uns des grands hommes. Décider d’étudier la langue latine et la culture qu’elle véhicule, c'est décider de connaître les racines de notre civilisation, atout essentiel pour comprendre les mécanismes et les enjeux de notre monde actuel.

L’aspect culturel est aussi primordial dans le cadre du cours de latin que l’aspect linguistique. S’engager en 3° et 4° années dans l’option revient à s'engager à travailler à la fois les textes et les différents points culturels (historiques ou mythologiques) qui en découlent : l’un ne va pas sans l’autre.

De la théorie à la pratique : activités concrètes menées au cours de latin

  • Réaliser des recherches (au CCM et à la bibliothèque) sur différents thèmes antiques. De Jules César à Cléopâtre, en passant par les gladiateurs et le quotidien des femmes à Rome, il s'agit de rassembler des informations, les lire, les synthétiser, en évaluer la fiabilité.
  • En collaboration avec d’autres, imaginer et construire des objets divers et variés : un abécédaire, une bande dessinée, une publicité, un exposé,... Les projets proposés sont certaines fois ponctuels et limités au groupe-classe ; d’autres fois, ils amènent les élèves à en sortir. Tout dépend des opportunités rencontrées et de la motivation des élèves.
  • Traduire des textes qui permettent de véritablement cerner la personnalité d’un personnage ou de découvrir un pan de l’histoire antique, comme la grandeur et les travers du siècle d’Auguste par exemple. On aborde aussi les fables en traduisant Phèdre, et les grands mythes en traduisant Ovide.
  • Développer la maîtrise des outils grammaticaux qui permettent de traduire les textes. Cet entrainement pour mieux comprendre et manier la grammaire latine peut sembler pénible, mais il conduit peu à peu à une vraie maîtrise de la grammaire en général ; celle-ci est incontournable pour un bon usage du français et l’étude des langues étrangères en général.
  • Déterminer précisément les racines des mots qui composent la langue française pour mieux les comprendre, les retenir et les orthographier. La pratique du latin développe considérablement le bagage lexical, ce qui aide l'élève dans tous ses apprentissages.

Loin d’être une matière vétuste et inutile, le cours de latin amène donc les élèves à mieux comprendre le monde qui les entoure et les invite à s’y inscrire en tant qu’acteurs responsables.

Les différentes compétences qui sont travaillées au long du 2° degré sont fort variées ; c’est ce qui fait la richesse du cours de latin. D’un côté, il faut être très rigoureux et fin dans son analyse pour respecter le sens des textes et les traduire correctement. D’un autre, il faut savoir faire preuve d’esprit de synthèse et être créatif.

Cette approche double entre au service d'objectifs vitaux poursuivis par les professeurs de l'option :

  • Éveiller l'envie d’apprendre ;
  • Ouvrir l'esprit aux différences culturelles ;
  • Décrypter le monde et aiguiser l'esprit critique ;
  • Apprendre à exprimer clairement sa pensée, à l’écrit ou à l’oral ;
  • Soutenir la créativité et la recherche de solutions face aux problèmes ;
  • Veiller à l'épanouissement de chaque personne au sein du groupe-classe.

Prérequis ?

Un élève convaincu et motivé ne doit pas s'inquiéter s'il n'a pas (ou peu) fait de latin l'année précédente. La matière grammaticale est reprise et retravaillée en début de 3° année pour que tous les élèves puissent progresser de la même manière.

Alors ose, par Zeus !

Projet Rome

Durant l'année 2018-2019, les élèves de 4° latin et 5° histoire ont travaillé ensemble, autour des notions de démocratie et citoyenneté dans la ville de Rome, de l'Antiquité à nos jours.

Ce projet leur a permis de travailler tout au long de l'année et de partir à Rome, de découvrir les lieux de l'exercice du pouvoir politique, de César à Mussolini, en passant par les règnes d'Auguste ou de Victor-Emmanuel II.
Leur travail a abouti à un livret et une vidéo, qu'ils sont fiers de vous faire découvrir !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique de cookies.