De l’ESND au Costa Rica – un échange hors du commun

3e degré
Il y a deux ans et demi, à la rentrée de ma 5ème à l’ESND, j’étais convaincu que j’y finirai mes secondaires en Belgique. Et pourtant...

... l’année suivante au même moment, je me trouvais au Costa Rica participant à un échange qui changeât ma perception du monde. Ce projet s’appele United World College (UWC). Ce mouvement éducatif, créé après la deuxième guerre mondiale, a l’objectif d’unir des cultures, nations et peuples dans le but d’arriver à la paix. UWC comprends 17 écoles secondaires, et plus de 180 pays participants. Tous les étudiants doivent montrer leur désir et motivation de participer au projet pendant une sélection organisée par leur pays d’origine. En 2015, j’ai reçu une lettre annonçant ma sélection pour partir étudier au Costa Rica avec une bourse. J’ai ainsi vécu mes deux dernières années secondaires dans un cadre hors du commun. Mon école comprenait 180 étudiants de 80 nationalités différentes venant de tous milieux économiques. Tous les professeurs, sélectionnés par la direction et les étudiants, étaient appelés par leur prénom. Je partageais une petite chambre avec un étudiant du Pérou et du Somaliland. Voir un Palestinien et un Israélien ou un Indien et un Pakistanais assis à la même table n’était pas surprenant. Décrire une telle expérience est très difficile. En tous cas, ce que j’ai retenu après avoir vécu deux ans dans un environnement si spécial, c’est à quel point partager une expérience forte et difficile avec des individus de cultures différentes est extrêmement bénéfique. Vivre avec des étudiants de toutes orientations sexuelles, origines, milieux économiques et opinions politiques m’a ouvert les yeux sur une série de stéréotypes que j’avais sans même m’en rendre compte. Je suis également sorti de cette aventure convaincu de l’importance de l’éducation. En effet, j’ai réalisé qu’un esprit critique, le désir d’agir, l’ouverture d’esprit et l’altruisme ne sont pas des qualités innées mais peuvent transmises grâce à un enseignement de qualité. Faut-il aller étudier à l’étranger pour arriver à cette réalisation ? Je ne pense pas. Cette expérience n’est pas faite pour tout le monde. Je pense qu’en commençant par s’intéresser aux différences présente autour de nous, à utiliser son esprit critique au quotidien, en s’engageant dans des projets et en lançant des discussions et débats, on peut apprendre énormément. Si vous souhaitez en savoir plus sur le mouvement United World College, je vous invite à visiter http://www.be.uwc.org/ ou simplement à me contacter directement via cette adresse : noe.guisset@uwccostarica.org

Noé Guisset, ancien élève de l'ESND

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique de cookies.